Dr Pierre Marie JUGNET.
example

Instabilité de l'épaule: Score ISIS

Accueil  >  Actu > Instabilité de l'épaule : Score isis

INSTABILITÉ DE L’ÉPAULE :

Suture arthroscopique ou Butée osseuse vissée ?
Bankart ou Latarjet ?

 

Les techniques de stabilisation arthroscopiques de l’épaule par retente capsulo-ligamentaire et réinsertion labrale sont actuellement bien codifiées ainsi que les techniques à ciel ouvert qui voient le traitement de l’instabilité de l’épaule par mise en place d’une butée coracoïdienne vissée en avant de la glène.


Quelle intervention choisir ?

De nombreux patients posent la question en consultation et la réponse doit être formulée par votre chirurgien en fonction de nombreux critères qui prennent en compte l’âge, le type de laxité, le niveau et le type de sport pratiqué et enfin la présence ou non de lésions osseuses gléno-humérales constatées sur les examens radiographiques Pré-opératoires.
Ce choix est primordial car la récidive de l’instabilité représente la principale complication des stabilisations antérieures de l’épaule sous arthroscopie. Son taux varie encore entre 10 et 30%. Toutefois, le traitement se fait sous arthroscopie et présente les avantages de la technique (incisions minimes, hospitalisation courte, suites opératoires simples, pas de matériel d’ostéosynthése, récupération rapide).
A contrario, l’intervention de Latarjet (butée coracoïdienne vissée)  voit son taux de récidive inférieur à 5 % ; elle est donc « plus sûre » quant aux risques de récurrence de l’instabilité mais nécessite une intervention chirurgicale avec une incision de 6 à 10 cm ainsi que le  prélèvement de la butée osseuse qui sera maintenue par une ou 2 vis.
Une sélection préopératoire des patients est donc indispensable afin de déterminer la meilleure indication possible ce qui conditionnera la récupération fonctionnelle de l’épaule et la reprise des activités dans les meilleures conditions.

LE SCORE   ISIS : UNE AIDE PRÉCIEUSE AU CHOIX THÉRAPEUTIQUE

BALG et BOILEAU, ont codifié le Score ISIS ( Instability Severity Index Score) qui permet grâce à des facteurs pronostiques pré-opératoires d’orienter l’indication thérapeutique en faveur de l’une ou de l’autre technique.
Effectivement, la présence de ces facteurs peut favoriser la récurrence de l’instabilité en cas d’intervention de BANKART sous arthroscopie, particulièrement s’ils sont associés.

 

- L’âge < 20 ans.
- Le niveau de la pratique sportive (compétition, loisir ou pas de sport)
- Le type de sport pratiqué : contact, armée-contré ou sport « calme ».
- L’hyperlaxité de l’épaule atteinte : hyperlaxité antérieure avec une rotation externe coude au corps >85° ou une hyperlaxité inférieure avec un test d’hyperabduction >20° de différentiel entre les 2 épaules.
- Une lésion osseuse de Hill-Sachs (encoche sur la tête humérale) sur la radiographie de l’épaule de face en rotation externe.
- Une lésion osseuse du rebord glénoïdien sur la Radiographie de Face (rebord fracturé ou émoussé). 

Le score ISIS intègre ces six facteurs de risque en leur attribuant à chacun un nombre de points déterminé en fonction de leur gravité.
Plus le nombre de points sera haut moins l’indication de BANKART arthroscopique sera retenue et inversement.

Nous avons donc le tableau ci-dessous indicatif du nombre de points attribué :

Age de la chirurgie
< 20 ans
2 points
> 20 ans
0 point
Niveau de sport
Compétition
2 points
Loisir ou 0
0 point
Type de sport
Contact, armé-contré
1 point
Autre
0 point
Laxité de l'épaule
Hyperlaxe
1 point
Normale
0 point
Lésion de la tête humérale
Visible RE
2 points
Non visible RE
0 point
Lésion glenoîdienne
Visible
2 points
Non visible
0 point

 

  • Si le Score ISIS > 6 POINTS : Indication de Butée vissée type LATARJET.
  • Si le Score ISIS < 3 POINTS : Indication de BANKART arthroscopique
  • Si :  3 < Score ISIS < 6 POINTS : Risque de récidive du BANKART ARTHROSCOPIQUE > 10 %, nécessité de faire une butée vissée ou de réaliser un geste complémentaire avec la technique arthroscopique.

 

Le score ISIS est de réalisation rapide avec des critères reproductibles en consultation pré-opératoire. C’est une aide précieuse pour dicter avec le patient l’indication opératoire. Toutefois, les règles qu’il applique ne permettent de façon absolu d’éradiquer tous les risques de récidive post-opératoire. D’autres critères sont importants avec notamment les traumatismes post-opératoires récurrents ainsi que le niveau de reprise des activités sportives.


Ce site est exclusivement déstiné à l'information des patients ou de leur entourage, les informations délivrées ici ne peuvent en aucun cas remplacer une consultation........