Dr Pierre Marie JUGNET.
example

Traitement chirurgical du syndrome du canal carpien

Accueil  >  Informations médicales >Traitement chirurgical du syndrome du canal carpien

Qu'est ce que le syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien correspond à la compression du nerf Médian. Ce nerf passe dans votre poignet et dans la paume de votre main où il se ramifie pour assurer la sensibilité de la face palmaire des 3 premiers doigts et d’une partie du 4ème. Il assure également l’innervation motrice de certains muscles du pouce. Le canal carpien reste un canal fermé et inextensible ; c’est la raison pour laquelle le nerf Médian est exposé aux différentes causes de compression (rétrécissement osseux du canal, synovite, malformations vasculaires, augmentation de la pression intra carpienne).


example

 

Ce syndrome du canal carpien est très fréquent dans l’ensemble de la population, particulièrement lors de la grossesse et chez les femmes à partir de 50 ans. On retrouve aussi une atteinte plus fréquente chez les travailleurs manuels.

La compression du nerf médian se traduit par des fourmillements, un engourdissement et parfois des douleurs du pouce, de l’index et du médius. En principe, ces troubles de la sensibilité ne touchent que les doigts. Les douleurs concernent les doigts mais peuvent s’étendre à toute la main et même remonter dans le bras jusqu’à l’épaule.
Ces phénomènes douloureux et fourmillements surviennent en général la nuit. Ils provoquent des réveils et la symptomatologie diminue en secouant la main. L’atteinte peut être bilatérale.

Le diagnostic est fait par l’électromyogramme (EMG). Il détecte très précisément la compression, son niveau, sa sévérité et donc son pronostic.
Parfois une IRM peut être demandée pour établir le diagnostic étiologique

 

Pourquoi une intervention ?

Une infiltration peut parfois être réalisée en première intention en cas d’atteinte modérée mais si l’atteinte est prononcée, mieux vaut recourir le plus rapidement à la chirurgie car la récidive de la symptomatologie sera inéluctable.

L’intervention consiste en une libération du nerf médian qui souffre et s’affaiblit par la compression. Seule cette libération chirurgicale est susceptible de permettre le retour à la normale avec une disparition des douleurs et des fourmillements.
Bien entendu, plus le nerf a souffert et plus longue a été la compression moins les chances de récupération complète sans séquelles sont grandes.

L’intervention doit donc se faire rapidement en cas de symptomatologie fixée pour éviter la dégénérescence axonale et l’atteinte musculaire sévère.

 

L'intervention chirurgicale endoscopique

L’intervention se fait sous endoscopie, avec une anesthésie locale et en chirurgie ambulatoire.

Elle consiste, par un mini-abord situé dans le pli de flexion palmaire, à sectionner sous contrôle endoscopique le retinaculum des fléchisseurs pour libérer le nerf médian comprimé. (voir video ci-dessous )

 

L’intervention dure en moyenne 10 minutes.

Elle offre les avantages de la technique endoscopique :

  • Incision petite et invisible car située dans le pli de flexion.
  • Phénomènes douloureux post opératoires moindres.
  • Récupération plus rapide de la mobilité.
  • Meilleur résultat final sur la récupération de la force.


 

Les suites opératoires :

Elles sont généralement simples même si parfois il persiste quelques troubles sensitifs qui disparaîtront progressivement.
La sortie est autorisée le jour même de l’intervention.
La mobilisation douce et progressive des doigts et du poignet peut être immédiatement réalisée.
Des pansements sont à faire au domicile tous les 2 jours par une infirmière ( coordonnées de l'infirmière ).
Le traitement antalgique et anti-inflammatoire prescrit doit être systématiquement pris.

 

Quelles sont les complications ?

Un hématome peut survenir dans les suites opératoires immédiates. S’il présente un caractère compressif pour le nerf médian, une évacuation chirurgicale serait souhaitable.

Une infection reste exceptionnelle ; elle reste localisée généralement à la voie d’abord et nécessite des soins locaux.

Une lésion partielle ou totale du nerf Médian peut survenir en cours d’intervention et nécessiter secondairement une suture nerveuse. Heureusement cette complication reste tout à fait rarissime.

Enfin, il est plus fréquent de rencontrer quelques petits troubles sensitifs persistants après la libération chirurgicale. Ils sont corrélés à l’atteinte pré-opératoire du nerf médian. La récupération se fait généralement au bout de plusieurs mois.

Les risques énumérés ci-dessus ne constituent pas une liste parfaitement exhaustive. Votre chirurgien vous donnera toutes les explications complémentaires nécessaires et se tiendra à votre disposition pour évoquer avec vous chaque cas particulier.

 

Les résultats attendus de votre opération

La douleur disparaît instantanément ainsi que la majorité des fourmillements. Toutefois si le nerf est resté comprimé trop longtemps, les fourmillements peuvent perdurer de façon très atténuée durant plusieurs mois.
Les activités professionnelles peuvent être au bout de 3 semaines en cas de sollicitation minime de votre main . Il faut compter 5 à 6 semaines en cas de travail manuel intensif.
La récupération est complète dans presque tous les cas puisque cette chirurgie est créditée de 97% de bons et très bons résultats.

 


Ce site est exclusivement déstiné à l'information des patients ou de leur entourage, les informations délivrées ici ne peuvent en aucun cas remplacer une consultation........