Dr Pierre Marie JUGNET.
example

Traitement arthroscopique d'une calcification de l'épaule

Accueil  >  Informations médicales > traitement arthroscopique d'une calcification de l'épaule

Les calcifications de la coiffe des rotateurs est une pathologie fréquente et hyperalgique de l’épaule survenant principalement chez la femme. Son traitement par évacuation arthroscopique  accélére l’évolution vers la disparition complète et définitive de la calcification. L’intervention sous vidéo permet un contrôle parfait du geste évacuateur et surtout de traiter les possibles lésions tendineuses associées. Le traitement se fait sous anesthésie locale et en chirurgie ambulatoire.


example

 

Qu'est ce qu'une calcification de l'épaule?

Une calcification des tendons  de l’épaule est la formation au sein d’un ou plusieurs tendons d’un dépôt calcique, elle donne lieu à une tendinite calcifiante qui est une cause fréquente de douleur de l'épaule avant 40 ans. Cette pathologie concerne essentiellement, les femmes entre 25 et 50 ans. L’atteinte peut être bilatérale. Elle occasionne parfois des douleurs très intenses, chroniques et récidivantes.
Dans certains cas, cette calcification peut augmenter de volume progressivement entraînant gène et douleurs lors de la mobilisation de l’épaule. Cette calcification parfois volumineuse peut pour des raisons encore inconnues avoir tendance à disparaître spontanément à l'occasion de douleurs très intenses. En effet, la libération du calcium dans l'articulation provoque une réaction inflammatoire très importante entraînant des douleurs vives et pseudo-paralysantes. On connaît mal le mécanisme de cette disparition spontanée, et surtout ce moment reste totalement imprévisible dans le temps pouvant survenir rapidement ou au bout de plusieurs années.
Dans d’autres cas, cette calcification prend une forme diffuse au sein du tendon. Elle est souvent associée à une irritation du tendon par un conflit avec la voûte osseuse sus jacente ; en effet, un acromion épais et agressif est souvent rencontré dans ces cas. Les signes cliniques seront surtout des douleurs irritatives lors de la mobilisation de l’épaule.

epaule normale

 

Pourquoi une opération ?

La calcification peut se résorber spontanément mais cette disparition peut prendre plusieurs années et surtout elle reste imprévisible. C’est donc en l’absence d’évolution naturelle favorable, devant l’absence d’évolution radiologique de l’aspect de la calcification et devant la persistance de douleurs rebelles aux différents traitements médicaux entrepris que se pose l’indication de l’évacuation arthroscopique de cette calcification. Généralement, la calcification présente au stade chirurgical un aspect radiologique volumineux, régulier et très condensé.

radiographie calcification epaule

Le but de l’opération est le soulagement de la douleur, la récupération de la mobilité et l’utilisation normale du bras. Elle permet, en outre, de gagner du temps sur l’évolution naturellement douloureuse de la calcification


 

En quoi consiste le traitement arthroscopique ?

Le traitement des calcifications de l’épaule est réalisé sous arthroscopie, sous anesthésie locale et en chirurgie ambulatoire.

L’arthroscopie permet d’évacuer la calcification en réalisant 2 petites incisions de 5 mm environ. Un arthroscope, c’est à dire une petite caméra, est introduit par l’une des incisions pour visualiser l’ensemble de l’articulation et notamment les tendons.
Le repérage de la calcification est fait généralement par une aiguille sous contrôle de la vue arthroscopique. Une fois celle-ci repérée, elle est évacuée également sous contrôle arthroscopique permettant ainsi une parfaite maîtrise du geste (voir video ci-dessous).



L’intervention se termine généralement par une acromioplastie, geste arthroscopique consistant en un amincissement de l’acromion par une fraise rotative motorisée afin de diminuer le conflit avec le tendon sous jacent fragilisé et en voie de cicatrisation. En fin d’intervention l’acromion est devenu plat et n’irrite donc plus les tendons de la coiffe des rotateurs.(voir video ci-dessous)


Cette intervention dure en moyenne 30 mn..Après l’opération, un pansement stérile est mis en place sur les 2 orifices d’arthroscopie. Une attelle sert à immobiliser et à protéger votre épaule. Elle est systématiquement mise en place au bloc opératoire


 

Quelles suites opératoires :

L’intervention se faisant en chirurgie ambulatoire, le retour au domicile se fait avec le port de l’attelle de l’épaule. Cette attelle n’est pas obligatoire, vous pouvez l’enlever dès que la phase douloureuse est passée. De la même façon, la mobilisation douce et progressive du membre supérieur peut être réalisée progressivement par vos soins. Les mouvements de l’épaule doivent toujours être faits sans douleurs et sans jamais « forcer ».
Une fois la calcification disparue, la guérison est complète et définitive sauf si le tendon a été usé et abîmé par cette pathologie.
Un rendez-vous est prévu avec Le Docteur JUGNET au bout de 3 semaines, Johanna sa secrétaire doit vous l’avoir fixé lors de la consultation précédant l’intervention chirurgicale. Dans le cas contraire n’hésitez pas à prendre contact avec elle.

La reprise des activités survient en général au 2ème mois post-opératoire en fonction de la profession exercée, une activité de bureau pouvant être reprise plus précocement. La reprise des activités sportives ne sollicitant pas l’épaule est envisageable à partir de la 6ème semaine post-opératoire. Il faut souvent attendre la fin du 3ème mois pour reprendre tous les sports notamment ceux sollicitant votre épaule.

 

Quelles sont les complications

Le plus souvent les suites de cette intervention sont simples mais il faut toutefois insister sur certains points :

- Le caractère parfois progressif du soulagement de la douleur.

- L’apparition d’une raideur transitoire post-opératoire due à une inflammation persistante de la bourse sous acromiale. Cette inflammation peut souvent être évitée en pratiquant une infiltration de corticoïdes, immédiatement au décours de l'intervention en cas de douleurs persistantes.

- La survenue d’une capsulite rétractile est possible, allongeant les suites de l'intervention, mais elle n'a pas d'incidence sur le résultat final.

- Une algodystrophie peut exceptionnellement entraîner des suites douloureuses. Son diagnostic nécessite une scintigraphie osseuse et son traitement doit comprendre des injections de calcium. L’évolution vers la guérison peut prendre plusieurs mois.

- L'infection est une complication exceptionnelle sous arthroscopie mais si elle survient elle nécessite une nouvelle intervention pour lavage arthroscopique et généralement un traitement antibiotique est à prendre. Son suivi sera effectué dans le service des Maladies Infectieuses du CHU de Nice.

Les risques énumérés ne constituent pas une liste exhaustive. Votre chirurgien donnera toute explication complémentaire et se tiendra à votre disposition pour évoquer avec vous chaque cas particulier avec les avantages, les inconvénients et les risques de l’intervention.

 

Les résultats attendus de votre opération

La récupération complète non douloureuse survient généralement à partir du 3ème mois post-opératoire.

Le résultat final dépend de la qualité de l’évacuation de la calcification quoiqu’il en soit, celle ci est jugée satisfaisante dans plus de 90% des cas.

Dans les formes diffuses, l’exérèse complète est plus difficile à obtenir compte tenu de l’intrication de la calcification dans les fibres tendineuses et la disparition de la calcification se fait progressivement avec le temps mais le délai de récupération peut alors être plus long.

Les résultats de cette chirurgie sont excellents dans plus de 90% des cas sur la douleur ainsi que sur la récupération fonctionnelle. Ces résultats sont maintenus dans le temps puisqu’on note un risque de rupture tendineuse inférieur à 5% des cas et un risque de récidive quasiment nul.

 


Ce site est exclusivement déstiné à l'information des patients ou de leur entourage, les informations délivrées ici ne peuvent en aucun cas remplacer une consultation........